Cabinet d'avocats en dommages corporels à New York et Seattle

Responsabilité du fait des produits / réclamations en responsabilité délictuelle collective

La responsabilité du fait des produits fait référence à la responsabilité légale des fabricants concernés pour la production ou la vente de produits défectueux. La loi sur la responsabilité du fait des produits existe principalement pour protéger les intérêts des consommateurs.

Les fabricants de produits de consommation sont tenus de veiller à ce que leurs produits soient sûrs pour une utilisation par les consommateurs. Les produits devraient être conformes aux normes et aux exigences de qualité acceptées. Les fabricants sont tenus de fournir des instructions pour une utilisation sûre de leurs produits. Et ils doivent avertir les utilisateurs des risques associés à l'utilisation d'un produit particulier.

L'essence de cette loi est de garantir la sécurité des consommateurs à tout moment. C'est pourquoi si vous avez consommé ou utilisé un produit défectueux qui vous a causé des blessures, vous pouvez poursuivre en justice.

Formes de défauts du produit

Un défaut de produit est utilisé pour désigner un «défaut» dans un produit. Un défaut est une caractéristique d'un produit qui entrave son utilisation aux fins pour lesquelles il a été fabriqué ou fabriqué. Trois formes essentielles de défauts sont reconnues par la loi. Ceux-ci sont:

Défauts de fabrication

Il s'agit d'un défaut qui survient lorsqu'un produit n'a pas été fabriqué conformément à sa conception. Le défaut peut ainsi le rendre dangereux ou inefficace.

Les défauts de fabrication ne font pas partie du risque inhérent à un produit. Ils ne surviennent qu'en raison d'une erreur de production ou de chaîne de montage. Habituellement, ces types de défauts n'affectent qu'une petite partie des produits fabriqués d'une entreprise.

Dans ce cas, le fabricant sera strictement responsable des défauts des produits. Cela indépendamment du fait que des précautions raisonnables ont été prises ou non pendant le processus de fabrication.

Il suffit d’établir ici que le défaut allégué existait au moment du départ de l’usine où le produit a été fabriqué ou assemblé.

Défauts de conception

Un défaut de conception concerne la fabrication d'un produit en violation de certaines spécifications. Dans ce cas, le produit était défectueux dès le départ. Contrairement aux défauts de fabrication, un défaut de conception est une faille dans le plan d'origine d'un produit et affecte tous les produits fabriqués. Ce défaut a donc rendu tous les produits déraisonnablement dangereux ou dangereux pour les utilisateurs potentiels.

Pour tenter de résoudre la question de savoir si un produit présente un défaut de conception, trois questions sont généralement posées:

  • La conception du produit était-elle déraisonnablement dangereuse avant la production?
  • Aurait-il été raisonnablement prévu que la conception du produit pourrait nuire à un utilisateur potentiel?
  • Le fabricant aurait-il pu éviter le défaut en utilisant une conception supérieure qui était économiquement réalisable et qui ne modifierait toujours pas la finalité du produit?

Les réponses à ces questions détermineraient si un consommateur a un recours légal contre une réclamation pour défaut de conception. De plus, pour y répondre, vous aurez besoin d'accéder à des plans de fabrication et à des documents officiels auxquels seul un avocat qualifié peut accéder.

Défaut d'avertir

Le défaut d'avertissement découle de l'obligation imposée aux fabricants et aux distributeurs d'un produit d'avertir les consommateurs des risques potentiels inhérents à l'utilisation d'un produit.

Certes, certains produits présentent des dangers ou des défauts d'utilisation potentiels. Le fabricant est toutefois tenu d'avertir les consommateurs de ces risques et de fournir également des instructions de sécurité suffisantes.

L'absence d'avertissement peut également résulter d'un programme de marketing. Si un produit, par exemple, est annoncé pour faire une chose qu'il ne peut pas en réalité, un fabricant peut être tenu responsable en vertu des lois sur la responsabilité du fait des produits.

En effet, une poursuite en responsabilité du fait d'un produit peut être intentée contre un fabricant pour avoir omis d'avertir ses consommateurs de risques potentiels ou de problèmes de commercialisation. Ainsi, la responsabilité est imposée:

  • Si des avertissements ou des instructions auraient pu éviter des blessures dues à des risques potentiels. ou
  • Si les avertissements ou les instructions eux-mêmes, après avoir été suivis correctement, ont causé une blessure.

Règlement sur les étiquettes d'avertissement

Lorsqu'il y a obligation d'avertir, les fabricants doivent respecter les directives nécessaires. Les directives d'étiquette d'avertissement du American National Standards Institute (ANSI de), spécifie les normes à suivre pour les avertissements sur les produits.

Les normes stipulent que les panneaux d'avertissement doivent être facilement lisibles. Ils doivent être compréhensibles, fournir des explications détaillées et illustrer les risques pour la sécurité par des images. Selon l'ANSI, une étiquette d'avertissement doit informer le consommateur sur:

  • Dangers existants dans le produit;
  • Gravité du risque lié à un produit particulier;
  • Effets du danger sur le consommateur; et
  • Informations sur la façon d'éviter le danger inhérent.

L'agence précise également qu'un avertissement doit être rendu très visible. Il doit être positionné le plus près possible de la zone à risque. En outre, l'étiquette doit être faite pour supporter l'espérance de vie particulière du produit.

Trois mots clés à code couleur ont été conçus par l'ANSI pour alerter le consommateur des dangers inhérents à un produit:

  • Rouge - Danger: Ceci signifie la survenance d'un événement dangereux imminent qui entraînera des blessures graves ou la mort.
  • Orange - Avertissement: Cela signifie un événement potentiellement dangereux qui mai se terminent par des blessures graves ou la mort.
  • Jaune - Attention: Il s'agit de l'occurrence potentielle d'une blessure modérée ou légère supposée avec le danger.

L'ANSI fournit plus de détails sur la façon dont les avertissements de danger doivent être présentés. L'un des mots clés en couleur ainsi que la description du danger doivent être clairement imprimés sur un fond blanc carré pour améliorer la visibilité.

Sous le mot-clé, la section de l'étiquette de description doit être divisée en deux panneaux. Les panneaux contiendront:

  • Une section de symboles ou de graphiques. Par exemple, un cercle rouge avec une barre oblique pour représenter un acte de négligence; et
  • Une section de message mettant en évidence les informations pertinentes au danger.

Comment déterminer si une étiquette d'avertissement est adéquate

En cas de défaut d'avertissement, l'insuffisance de l'étiquette d'avertissement peut entraîner une responsabilité. Pour déterminer si l'étiquette d'avertissement était adéquate, les éléments suivants doivent être pris en compte:

  • S'il était probable que le produit causerait un dommage;
  • Si le produit fabriqué a été utilisé à cette fin et de la manière prévue;
  • La gravité de la blessure subie;
  • La simplicité, la clarté et l'intelligibilité de l'avertissement; et
  • Le niveau de présomption du fabricant sur l'expérience et les connaissances de l'utilisateur.

Ces facteurs détermineraient si un fabricant est responsable ou non et dans quelle mesure il doit être tenu responsable.

Empoisonnement alimentaire et responsabilité du fait des produits

Les réclamations en responsabilité du fait des produits d'origine alimentaire et d'intoxication alimentaire sont désormais en augmentation. Un consommateur peut déposer une réclamation contre le producteur d'un tel aliment ou toute partie qui manipule l'aliment pendant la transition ou la vente au détail.

Le gros problème avec les cas d'intoxication alimentaire et de responsabilité du fait des produits consiste à relier la blessure subie à la nourriture. Dans de nombreux cas, la nourriture aura été consommée ou éliminée avant que l'intoxication alimentaire ou les blessures ne se manifestent.

Si la nourriture consommée peut être examinée, tant mieux. Sinon, pour prouver une intoxication alimentaire, vous aurez besoin d'autres preuves. Par exemple, des échantillons d'aliments d'un même lot peuvent aider à montrer les défauts. Il vous faudra également établir la preuve de bactéries ou de micro-organismes à la fois chez la victime et dans l'approvisionnement alimentaire.

Un avocat expérimenté en responsabilité du fait des produits chez Oshan et associés peut vous aider à rassembler les preuves requises pour votre réclamation en responsabilité du fait des produits.

Les dangers des produits défectueux

Les produits défectueux peuvent entraîner divers types de blessures qui vont de inconfortables à graves. Ils peuvent également rendre la victime handicapée (temporairement ou définitivement) ou même entraîner la mort.

La loi permet aux personnes blessées par ces produits de déposer des demandes de dommages et intérêts. Cela signifie que si vous ou vos proches souffrez d'un défaut de fabrication, de conception ou de commercialisation, vous pouvez intenter une action en dommages-intérêts.

Types de poursuites en responsabilité du fait des produits

Les poursuites en responsabilité du fait des produits sont classées en fonction de la cause de l'action en justice. Il existe généralement trois types de poursuites en responsabilité du fait des produits:

Négligence

Ce qu'il faut, c'est établir que la négligence dans la conception ou la fabrication du produit a entraîné les blessures subies. La négligence peut couvrir plusieurs défauts de la part du fabricant.

Celles-ci, par exemple, peuvent inclure la négligence dans l'élaboration ou la révision des plans de produits. Il peut s'agir de l'utilisation de machines responsables de la fabrication de divers composants du produit ou de l'inspection insuffisante du produit. Cela pourrait également couvrir la mise sur le marché du produit sans considération. Dans ces cas, le consommateur doit prouver que:

  • Le défendeur avait le devoir de vendre un produit sûr.
  • Le défendeur a manqué à cette obligation. Un «manquement à l'obligation» existe si le demandeur peut prouver que le défendeur savait ou aurait dû savoir que le produit était défectueux.
  • Que le produit défectueux est à l'origine des blessures subies.

Responsabilité stricte

La responsabilité stricte est l'imposition d'une responsabilité à une partie sans constat de faute (négligence ou intention délictuelle). Cela signifie que tout ce que vous devez prouver ici, c'est qu'il existe un défaut dans un produit et qu'une blessure a été subie à la suite d'une blessure.

Si le défaut est constaté, le fabricant pourra être tenu strictement responsable de tout dommage en résultant. Il importe peu ici qu'une extrême prudence et un soin extrême aient été exercés lors de la fabrication du produit.

Notamment, pour le plein fonctionnement de la règle de la responsabilité objective, le produit doit avoir été acheté dans la chaîne de distribution reconnue.

Violation de garantie

Une garantie est une forme d '«assurance» que le fabricant ou le vendeur donne sur l'état du produit. Il peut s'agir d'une garantie expresse ou implicite.

Une garantie expresse est une représentation du produit et de sa sécurité par le fabricant ou le vendeur. Une garantie implicite, en revanche, est une assurance qui, bien que non expressément indiquée par le fabricant, est présumée être ainsi énoncée et établie. Il existe par exemple une garantie implicite que le produit, s'il est utilisé comme prévu, ne causera aucun dommage.

La violation de ces assurances donnera à un consommateur ou à un groupe de consommateurs le droit d'engager une action en responsabilité du fait des produits.

Quand survient un délit de masse?

Un délit collectif est une action civile intentée par de nombreux plaignants contre un défendeur commun. Si un produit défectueux affecte simultanément un grand nombre de personnes, une action en responsabilité civile ou un recours collectif peut être intenté.

Dans le délit collectif sur la responsabilité du fait des produits, un petit groupe de personnes représentera la majorité des personnes affectées par le même défendeur.

Le délit de masse diffère des actions collectives. Dans les réclamations en responsabilité civile collective, les blessures subies par les plaignants, contrairement aux recours collectifs, ne doivent pas nécessairement être les mêmes. En matière délictuelle de masse, chaque demandeur devra prouver les faits de sa propre cause.

Un délit de masse est souvent utilisé dans des situations où le montant des dommages-intérêts que chaque demandeur obtient serait minime. Dans de tels cas, la valeur potentielle d'une poursuite individuelle ne l'emporterait pas sur les frais juridiques impliqués.

Entités pouvant être tenues responsables dans les affaires de responsabilité du fait des produits

Si une blessure a été subie, vous pouvez déposer une réclamation contre un certain nombre de personnes connectées au produit. Chaque cas dépend de ses propres faits. Un consommateur blessé peut intenter une action contre plusieurs parties responsables. Il peut s'agir des fabricants ou des distributeurs (en gros ou au détail).

Surtout, un distributeur, bien qu'il ne soit pas impliqué dans la fabrication du produit défectueux, peut être tenu responsable des dommages. En effet, le distributeur a proposé la condition implicite que le produit est sûr et adapté à l'utilisation.

En effet, toute partie impliquée dans la chaîne de distribution d'un produit défectueux pourra être tenue pour responsable. Pour intenter une action en responsabilité du fait du produit défectueux, il est essentiel d'inclure toutes les parties impliquées dans la chaîne de distribution.

Dommages récupérables dans une action en responsabilité du fait des produits

Les dommages pour blessures dans les affaires de responsabilité du fait des produits sont généralement compensatoires ou punitifs. Une fois la responsabilité établie avec succès, vous pouvez devenir admissible à des dommages et intérêts pour couvrir les frais médicaux (actuels et futurs). Vous pouvez également récupérer pour perte de salaire, douleur et souffrance ou même angoisse émotionnelle.

Dommages compensatoires

Les dommages-intérêts compensatoires sont la somme d'argent accordée pour rembourser un demandeur pour les dommages, blessures ou pertes subis. Cette indemnisation vise souvent à rendre le demandeur «entier» après l'accident ou la blessure. Ils peuvent être spéciaux ou généraux.

Des dommages-intérêts spéciaux sont accordés pour rembourser au demandeur les frais remboursables calculables ou les pertes financières. Il s'agit notamment du paiement des factures médicales et hospitalières ou de la perte de salaire.

Les dommages-intérêts généraux impliquent le remboursement au demandeur des pertes qui ne peuvent être facilement calculées. L'indemnisation pour la douleur et la souffrance, l'angoisse mentale et les dépenses médicales futures relèvent de cette catégorie. En outre, la valeur des futurs salaires perdus, la perte du consortium, la perte de la jouissance paisible de la vie tombent également ici.

Dommages-intérêts punitifs

Également appelés dommages exemplaires, ces dommages sont accordés à titre de punition pour comportement imprudent ou négligent du fabricant. Des dommages-intérêts punitifs peuvent également être accordés si le tribunal considère que les dommages-intérêts compensatoires sont insuffisants.

Même si l'essence des dommages-intérêts punitifs est de punir le fabricant ou le distributeur en erreur, le demandeur recevra la totalité ou une partie substantielle de l'indemnité pécuniaire.

Prouver un dossier de responsabilité du fait des produits

Prouver la responsabilité dans les cas de défauts de produit, comme dans de nombreux autres cas, n'est pas un processus simple. Par exemple, il peut être difficile de prouver la responsabilité d'un produit lorsque la fonction du produit est inextricablement liée à son danger inhérent. Prenez un couteau par exemple. Le danger inhérent à un couteau est sa netteté. Mais si cela est retiré, le couteau devient impropre à l'utilisation.

Dans de tels cas, il sera difficile d'établir que vous avez droit à une indemnisation pour préjudice. Malgré cela, il est toujours possible de demander des comptes aux responsables. Et tout commence par retenir le bon avocat.

Comment Oshan et ses associés peuvent aider

La plupart des boîtiers de produits défectueux sont de nature très technique et complexe. Il est important d'avoir des avocats compétents et expérimentés en matière de produits de votre côté.

Les avocats d'Oshan and Associates vous aideront non seulement à déterminer si vous avez un dossier et les parties à engager, mais ils seront également impliqués dans la collecte des preuves techniques requises.

Entrez en contact avec l'équipe d'avocats expérimentés en dommages corporels à Oshan et associés pour mettre en place votre première consultation. Nous serons ravis de vous aider à en savoir plus sur vos droits et les résultats potentiels de votre réclamation.

Cliquez ici pour planifier un consultation gratuite ou appelez-nous au (646) 421-4062 aujourd'hui. Vous pouvez également contacter notre bureau de Seattle au (206) 335-3880.